• Laure Billard

"J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé." Voltaire



Si tu n'y prends pas garde, tu mets le doigt dans la spirale infernale, le cercle vicieux qui t’entraîne vers le "fond" : chaque jour tu essaies de surnager et tu t'épuises. Tu coules un peu plus profondément. Tu te demandes combien de temps tu vas "tenir" encore comme ça ?


Sois à l'écoute de ton corps : si tu as des douleurs c'est sans doute qu'il cherche à t'indiquer qu'il faut changer certaines choses dans ta vie.


Et si tu prenais la décision de changer ?

Et si tu prenais la décision d'enclencher le cercle vertueux ?


Car oui, c'est une décision, comme l'a si bien dit Voltaire (voir le titre de cet article)

Je l'ai moi-même prise !


Je me souviens parfaitement du jour où j'ai pris conscience que je me tuais à petit feu à l'Éducation Nationale et que ma vie était bien plus précieuse pour mes enfants que l'argent que j'y gagnais. À ce moment-là, j'ai pris la décision ferme et définitive de démissionner, de vivre et donc d'être heureuse.


Concrètement ?

Définis quelle situation ne te convient plus :

  • la gestion des enfants, : tu ne te sens pas satisfaite de ce que tu leur apportes ? Tu n'imaginais pas les élever comme ça ? Tu penses ne pas être une "bonne" maman ....

  • ton job : trop loin ? pas assez rémunéré ? mauvaise ambiance ? envie de voir autre chose ?

  • ta relation affective : seule ou mal accompagnée ?

  • ...


Fais un état des lieux : note ce qui fonctionne, ce qui dysfonctionne et vois comment tu peux améliorer chaque point avec les outils que tu as en main.

Peut-être peux-tu aussi ajouter à tes outils, une nouvelle panoplie pour t'aider à atteindre tes objectifs ?


Un exemple :

Chaque matin, je commençais ma journée épuisée d'avoir eu à courir après mes enfants pour les habiller, je devais me fâcher et j'étais déjà très énervée avant même de quitter la maison. J'ai pris un moment de réflexion :

  • ce que je ne veux plus : partir fatiguée et énervée de la maison chaque matin

  • ce que je veux : que mes enfants soient autonomes dans l'habillage

  • modifications apportées : éteindre la télé pendant le petit-déjeuner, utiliser un minuteur avec une "carotte" (sortie fast-food en fin de semaine avec papa) pour l'habillage.


Bien entendu ces décisions ont été prises en accord avec mon mari : lorsqu'elles concernent les enfants, il est primordial d'être en accord sur les principes éducatifs afin de les sécuriser/rassurer avec des règles fixes.


À toi maintenant !

C'est décidé ? Tu vas être heureuse ?

Que vas-tu changer dans ta vie ?


Tu ne sais pas par où commencer tant il te semble y avoir à faire ? Prends rendez-vous pour une séance d'Access Bars, tu y verras plus clair.



Raconte-nous tes astuces en commentaires !





43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout